000
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 un livre de pierre ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.Nat.
*°*°*°*°*°*°*°*°*°*°*
*°*°*°*°*°*°*°*°*°*°*



MessageSujet: un livre de pierre ...   Mar 27 Aoû - 20:31

Quelques notes posées lors de ma Rencontre avec quelques statues, un Fil Féminin ...

Ce qui s'offre à travers ces échos aux différentes statues c'est ce que je ressens, c'est comment je le Vis à l'intérieur, je ne dis pas que c'est ainsi que les choses sont.

Je suis originaire de l'Aube, aussi je vous propose de partir à la Rencontre d'une première sculpture celle de l'église Saint Jean à Troyes, représentant cette scène de la Visitation de la Vierge Marie à sa cousine Élisabeth.




Marie vient de recevoir la Visite de l'Archange Gabriel, lui annonçant sa Maternité Divine  , elle se précipite aussitôt chez Élisabeth, celle qui était stérile (comme le sont  les déserts ...) et qui attend Jean-Baptiste ... à ce moment là, elle est enceinte de 6 mois. Ces indications dans le temps sont hyper importantes.  


En ces jours-là, Marie partit et se rendit en hâte vers le haut pays, dans une ville de Juda. Elle entra chez Zacharie et salua Élisabeth. Or, dès qu'Élisabeth eut entendu la salutation de Marie, l'enfant tressaillit dans son sein et Élisabeth fut remplie du Saint Esprit. Alors elle poussa un grand cri et dit : « Tu es bénie entre les femmes, et béni le fruit de son sein* ! Et comment m'est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne à moi? Car, vois-tu, dès l'instant où ta salutation a frappé mes oreilles, l'enfant a tressailli d'allégresse en mon sein. Oui, bienheureuse celle qui a cru en l'accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur ! »

(Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 39-45)



Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s'en retourna chez elle.

(Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 46-56)



6 mois ... c'est seulement à partir de là qu'un enfant peut vivre si un évènement fait qu'il ne peut plus rester dans le ventre de sa mère, dans la Matrice ... où il reste normalement encore 3 mois … pendant ces trois mois ...il est précisé que Marie reste auprès d'Elizabeth …


Personnellement je ne Rencontre les Personnages Bibliques que comme Symboles Vivants nous Parlant de l'homme appelé à se Faire Homme en Passant par "JE SUIS". Aussi ces deux femmes, je les Accueille comme deux aspects d'une seule et même personne... Tout comme je relie Jean le Baptiste, Jésus et Jean l'Évangéliste, car il est un quelque part en moi qui Appelle à cela...

La Visitation  Conte  le Passage du 6eme mois au 7eme mois à l'image du 6e jour au 7e jour de la Genèse

Ce passage je le Ressens au niveau des deux mains droites qui se rejoignent





quelque chose passe ... se transmet dans cette reliance ... passe comme on passe d'une rive à l'autre, deux rives séparées par un fleuve, souvent symbolisé par un serpent... Ce serpent personnellement je le vois dans le mouvement qui va de la main gauche d'Élisabeth passe par la main droite d'Élisabeth puis dans la droite de Marie et poursuit  sous l'habit … le voile qui commence à se soulever comme cette manche retroussée contrairement aux autres manches qui l'ont précédée dans ce Fil ...

En regardant de plus près à la queue de ce serpent ... main gauche d'Élisabeth

Je mets déjà cette image là pour celles et ceux qui voudraient poursuivre ce que j'offre déjà, en regardant les lignes de niveaux, en regardant ce qui unit et différencie les deux femmes ...





un plan plus rapproché pour mieux voir ce qui s'offre à Voir et à Entendre au niveau de la main ....
pour celui qui se tient à la Croisée .. une œil dehors , posé sur le visible et une Oreille en lui ... pour se tenir à l'Écoute de ce qui ne se voit pas à ce premier regard dehors ...







La main est posée sur le haut de la cuisse, on le voit bien en suivant la courbe de la jambe que le sculpteur a fait apparaître.

Là moi j'Entends que ce qui est traduit par une décoration du vêtement, peu ordinaire, peu officielle ...  nous indique à quel étage de l'Être nous sommes sur son Chemin d'Accomplissement ... donc au niveau de la hanche ... tiens tiens .. il n'y a pas une autre histoire de hanche avec un certain Jacob un jour ou plutôt une nuit... où il devait traverser une rive ... sourire … j'aime beaucoup lorsqu'apparaissent des reliances ...

Ecoutons cette décoration
et si cette décoration Parlait d'une Porte !!! d'une Porte sur le Chemin !!!

qui dit porte dit clef .. sourire ... et qu'est-ce qu'on voit comme par hasard sur la sculpture ...

génial!!!

Maintenant allons faire un tour du côté d'une autre sculpture, sur laquelle  j'ai également vu cette sorte de ''bourse''









Regardons où se trouve cette "bourse"




Elle se trouve au niveau du genou de Marie enfant et on peut voir qu'elle est déjà bien pleine, ce chameau (voir mon partage sur le 3) ...  est en chemin vers le haut de la décoration au niveau de la hanche ... on voit même la trace laissée par cette montée de Sève ... sourire ...

Cette sculpture représente l'enseignement de la Vierge par sa mère Anne

Chose étrange qui m'a interpellée il y a quelques années c'est qu'il est dit que Marie est partie très jeune au temple pour y être enseignée, donc n'est pas restée auprès de sa mère...

Il y a quelques temps j'ai fait une autre Lecture de cette statue, en unissant ces deux personnes en une seule. Anne personnalise le féminin intérieur de Marie, là où se Vit le véritable  enseignement, donc dans son Temple Intérieur ... Marie était donc bien dans un temple...

Si on regarde bien cette scène, et que l'on transpose à une scène similaire vécue dans le quotidien, où une mère,un père apprend à lire à son enfant... je doute fort que les attitudes soient similaires.
Dans la sculpture, on voit par exemple qu'Anne n'est pas très présente, son regard est absent, il est dans le dedans, un dedans aussi symbolisé par ce qui la coiffe. Vous pouvez aussi vous amuser à regarder les différences des deux coiffures pour les deux femmes, et ce dans les deux sculptures ... ça vient du dedans et peu à peu cela coule dehors ...

Revenons à cet enseignement ..
Nous ...d'abord ...  on se mettrait assis c'est quand même plus pratique... sourire

Elles ... elles  sont debouts, bien verticales ...

Regardons maintenant la position des mains ....
je doute fort que nos positions de mains dans une telle situation soient ainsi, là encore si différence il y a ... c'est qu'il y a à Entendre quelque chose ...




observez bien les 4 mains ... elles Disent  ... tout plein tout plein ...

il se passe beaucoup de choses là encore, vous pourrez vous amuser à suivre aussi le serpent, comme pour la première statue
je vous donne juste deux petits tuyaux ...

il y a une main qui se fait coupe et le bâton que tient marie s'effile comme une aiguille, cela je confirme pour avoir vu la statue de près, regardez aussi comment elle tient ce bâton ...

revenons à nos moutons, euh ... à notre chameau ...

Je vous invite à relier les deux serpents lisibles dans ce qui passe à travers les mains des deux sculptures ... à la source du premier (main gauche d'Anne dont l'index et le pouce sont comme plongés dans le livre ouvert ... (je vous aide trop ... grrr )... jusqu'à la main gauche de Marie lors de la Visitation ... et là on trouve quoi ?




un livre fermé … long est encore le Chemin jusqu'à son Ouverture, son Dévoilement … on est encore dans la Matrice ..


Je souhaite aussi revenir sur la verticalité...

verticalité des statues, elle est claire, nette!

je veux attirer votre attention sur ce petit détail





Je souhaite juste essayer de vous montrer toute l'importance de cette verticalité que moi j'aime appeler l'Etance par rapport à l'horizontalité ... l'existence …

En revenant à la statue de La Visitation, la broderie de la manche des deux femmes Parle à mon Eau-dedans ...

En regardant la ceinture sur cette autre sculpture, sa forme et son inclinaison, on voit que cette verticalité est déviée …




sur la sculpture il y aussi ce qui explique pourquoi la ceinture est ainsi ...

On remarque aussi le couvert de la tête de cette Sainte Marguerite

Maintenant passons à cette autre sculpture





Sur cette sculpture de Sainte Barde ... la verticalité est nette, bien solide si forte que cela a nécessité de la représenter autrement que par une ceinture, une ceinture qui exprimait déjà autre chose ... un autre axe réel au dedans  …

Là cette verticalité est encore plus posée dehors sous la forme de cette tour ... tour dans laquelle Sainte Barbe fut enfermée ...

Voyez  ce que tiennent maintenant les deux mains, et le couvert de la tête ....

Joie en moi que de Voir cela
j'espère qu'il en est en vous aussi ainsi!

Pour bien saisir ce qui s'Offre dans ces statues, j'ai le sentiment très fort que cela n'est possible que si on les relie entre elles.

Au démarrage on a Sainte Anne,tout du moins ce qu'elle représente en symbolique, pour moi ... comme je l'ai dit plus haut ... c'est la part féminine en Marie ... posée dans le Voir à travers la personne d'Anne sa mère ...

Là on a donc ce qui se Vit le long de sa jambe gauche (la symbolique gauche droite n'est pas encore très claire pour moi, mais quand cela m'interpelle, je prends et sème dans mon Jardin du dedans)





on voit qu'il est une ouverture possible, mais pour l'instant ce qui est caché reste voilé ... on voit à peine le niveau du genou, mais on pressent qu'il y a là quelque chose qui se joue ... c'est comme au niveau  des doigts de sa main gauche ..ils sont enfouis dans le livre ... comme si ils plongeaient dedans ....

l'image finale du parcours, c'est donc Sainte Barbe

Je mets deux angles de vue


   


On pourrait penser que là aussi c'est encore fermé ... mais non!
regardez bien!!! ce qui était caché est dévoilé ... la main est allée pécher ... et pas n'importe quel poisson ...  sourire




Si on regarde le livre de Sainte Marguerite, là le livre n'est pas comparable ..
je vous offre quelques détails de cette sculpture qui offrent aussi à Entendre et à Voir

déjà vers le livre qu'elle tient comme nombre de statues ...





un livre cassé ... (là encore pour x raison) on peut remarquer que la manche visible est sculptée, donc le livre n'était pas pleinement posé sur le bras.  

Et puis sur ce livre on voit un étrange objet ... dedans un noeud de chaîne, de celle qui relie la "Bête" , une chaîne qui est dans la continuité de la ceinture.


Les alignements avec la "Bête" et la jambe sont aussi Parlantes, ligne du genoux et de la hanche indiquée par le doigt de la "Bête", on peut comparer ce doigt avec celui de Marie enfant ...

et puis en parlant de hanche, la Sainte écrase de son pied non pas la tête d'un Serpent, mais le haut de la cuisse de la "Bête" ... .





l'autre hanche de la Sainte avait aussi quelque chose à offrir, là encore cassé ...





et si vous regardez de près au niveau de la joue de la Bête, on voit comme une empreinte dans le tissu




en contemplant cela, je pense au "joue contre joue" présent sur les icônes


Revenir en haut Aller en bas
 
un livre de pierre ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Staffie ou le staffordshire bull terrier de Pierre-Louis Petit
» Livre "Travail et rectitude" de Pierre Beaupère
» Pierre Lieutaghi
» [ROSES Pierre-Joseph REDOUTE]
» Livre pour potées aquatiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carnet de Voyage au Coeur ... :: en lecture publique-
Sauter vers: